Ennéagramme et art-thérapie en prison


"On ne détruit pas les ténèbres en luttant contre elles, mais en allumant la lumière.

C’est en allant vers ce qui dure qu’on est libre de ce qui ne dure pas"

Placide Gaboury


Projet en milieu carcéral : Ennéagramme et réinsertion


 

L' Ennéagramme éclaire sur le pourquoi des conduites déviantes et propose des pistes d'action pour se sortir respectivement de nos compulsions.

 

Il identifie aussi 9 visions du monde et leurs talents, leurs ressorts. On peut dès lors mieux entrevoir ce qui serait le plus prometteur pour aider à une réinsertion sociale adaptée et personnalisée.

 

En ayant une meilleure connaissance de soi, pertinente et sensible, le/la détenu(e) pourrait faire les prises de conscience nécessaires à une meilleure prise en charge de lui-même.

 

En connaissant le mobile sous-jacent de sa conduite, il devrait être capable à sa sortie de ne plus récidiver et de s'insérer d'une façon responsable et engagée.

 

De même, des surveillants pénitentiaires formés à cet outil pour eux mêmes et pour les détenus, seraient d'autant plus en mesure d'accompagner au mieux et de prévenir les situations de crise, grâce à cette nouvelle compréhension.

 

Projet en cours de développement.

Stage sophro-danse avec des femmes détenues


Atelier co-animé avec Michèle Evouna, chorégraphe et réalisatrice.

 

Nous intervenons en prison, notamment à la maison d'arrêt de Fresnes et au centre de détention de Réau auprès de femmes détenues, depuis 2014.

 

Le but de nos séances est de leur permettre de mobiliser leur corps, en fonction d'une intention afin que le mouvement prenne sens, de retrouver la sensation de liberté et de fluidité, d'exprimer des sensations réelles ou imaginées avec le corps ou la parole, de reconnecter avec leur ressenti afin d'aller à la rencontre de leur rapport à la féminité, au lâcher prise et surtout de tendre vers l'extériorisation de leurs émotions.

La sophrologie est donc à la fois un support et une aide pour la danse…

Apaiser leur corps, leur mental et laisser s’envoler l’imaginaire permet une évasion psychique et émotionnelle, une bulle de paix loin de leur vie de détenue. Le fait de décrire ce qu’elles visualisent engendre une libération thérapeutique de la parole qui se renforce avec le lâcher prise lié à la danse.

 

Nous proposons plusieurs chorégraphies courtes aux styles extrêmement différents (afro, contemporain, hip hop, modern jazz, oriental, flamenco) afin de convenir à tous les gouts.

 

Possibilité de démonstration en fin de stage, comme nous l'avons fait à Réau en juin 2016.

 

Nous proposons donc notre atelier en centre de détention ou en maison d'arrêt, sous forme de stage, dans toute la France.

Cet atelier "Se libérer de ses prisons intérieures" est également adapté pour des femmes en réinsertion, dans le milieu associatif.

Informations sur le court-métrage qui en découle dans l'onglet "Créations /Derrière ta peau"

Télécharger
Article sur nos ateliers et notre spectacle, à la prison de Réau en 2016
article reau.pdf
Document Adobe Acrobat 656.4 KB